Historique



Calendrier

1734 - Couverture en ardoise du toit de l'Eglise de Morzine
1993 - Création Ardoisière des 7 Pieds
2001 - Prix Artinov Haute Savoie
2002 - Prix Artinov Rhône Alpes
2009 - Label EPV
2013 - Achat de l'outils Haveuse
 

Morzine est surtout connu pour les sports d'hiver et la montagne, mais c'est aussi l'un des derniers sites d'exploitation de l'Ardoise en France. La formation des bancs de schiste de Morzine remonte à la période du Jurassique. Les dépôts marins argileux déposés au fond des mers, formant des couches superposées, ont subit les mouvements de l'écorce terrestre, les effets de la pression et de la chaleur transformant ainsi l'argile en schiste. Cette roche a la propriété de se fendre en feuillets.

La découverte de la roche et de ses propriétés remonterait au 10ème siècle, mais il n'y a aucun écrit sur cette période. Le premier écrit parlant des Ardoises date de 1734 et concerne la couverture de l'Eglise de Morzine en Ardoise. La commercialisation des Ardoises date de la fin du 18ème siècle.

On commença à exploiter la falaise, d'abord au nez du rocher puis en galeries horizontales en suivant le banc de schiste. Le travail d'extraction consiste à détacher des blocs du banc de schiste. Ces blocs étaient fendus en plaques puis acheminées à l'extérieur pour être débitées en Ardoises. A cette époque, on utilisait l'explosif pour détacher les blocs. Les mineurs travaillaient de novembre à avril, le reste de l'année, ils travaillaient aux champs et s’occupaient des bêtes. Cette activité connu une expansion vers 1830. Il y eu jusqu'à 70 carrières exploitées employant 250 personnes. Cette activité représentait un atout économique pour le village.

Mais vers 1930, l'arrivée du tourisme et de nouveaux matériaux de couverture ralentirent considérablement cette activité. En 1970, il n'y avait plus que 4 carrières en exploitation. De nos jours, 4 Ardoisières sont toujours en activité. Les méthodes d'extraction ont beaucoup évolué. L'explosif n'est plus utilisé car il crée des fissures dans le banc et le bloc extrait, et engendre beaucoup de perte. 

On utilise maintenant des outils modernes pour extraire les blocs de schiste.

La première technique utilisée, de 1993 à 2012 fut la technique de découpe au Câble diamanté, cette technique consistait à découper les blocs comme un fil à couper le beurre. Avec cette méthode, le travail a beaucoup changé, il n'y avait presque plus de perte, le travail est devenu moins dangereux et plus rapide.

Depuis 2013, la technique a encore évolué avec la mise en oeuvre d’un outil de découpe Haveuse. Cet outil est équipé d’un bras XXL avec lequel on découpe les blocs. Le travail est encore plus rapide, sécurisé et le rendement plus important.

Nous organisons des visites guidées de l'atelier en saison estivale (mi juillet-mi aout).